jeudi 15 mai 2014

Les petites côtes font les grands marins




Après la fraîcheur humide des souterrains, place au vent iodé. Mercredi en fin de journée, nos heureux voyageurs ont mis le cap sur Piran, une ville côtière à l’extrême sud du pays. Ils ont arpenté les dédales de ruelles de cette cité fortifiée dominant la mer.

Saviez-vous que le nom de Piran vient du mot grec « pyr » qui signifie « feu » ? En effet, les grecs avaient installé sur la presqu’île un phare (sans électricité of course). De Piran, on peut voir la côte Croate qui n’est qu’à 4km à vol d’oiseau. 

La Slovénie et la Croatie ont été en conflit de longues années à propos du tracé de la frontière qui sépare les deux pays et cela a même retardé l’entrée de la Croatie dans l’Union Européenne.

Mais la côte Slovène ne fait que 46 km de long alors que les croates ont plus de 5800 km de rivages !



A Piran, les indications sont en slovène et en Italien

Prêts à rentrer à Ljubljana

Le soir, les adultes se sont retrouvés dans un restaurant typique de Ljubljana pour faire plus ample connaissance avec la cuisine slovène.



En entré, le chef vous propose la « gobova juha kruhovi skodelici » soit une soupe surprise dans un pain

En plat, « bujta », le ragoût local

Petit quizz du jour

Imaginons que je sois très bon rameur et que je sorte du port de Piran avec mon radeau en mettant le cap Ouest-Sud Ouest. 100 km plus loin, où me retrouverai-je ?

A : attablé dans une taverne de Zadar à commander une Ožujsko
B : en plein milieu d’une joute sur le canal de Sète
C : A Capri, me sentant tout petit devant les yachts des milliardaires
D : klaxonné par les bateaux-taxis intrépides du Grand Canal à Venise

Aucun commentaire:

Publier un commentaire