samedi 16 février 2013

Le portrait de février




Laurent Thomas                       professeur d’occitan & documentaliste

Mon parcours J’ai passé ma licence d’occitan à la Faculté de Montpellier en parallèle de mon choix initial, l’étude de la géographie. J’avais le projet de devenir enseignant depuis longtemps. Je suis naturellement parti compléter ma formation à Carcassonne dont l’IUFM propose  un cursus «langues régionales » pour associer mon envie de faire découvrir l’occitan à mon projet professionnel. L’approche «classique» de la pédagogie ne m’a pas convenu et je me suis remis en question.
Quand j’ai vu que le collège Léon Cordas recrutait un documentaliste, j’ai foncé pour proposer ma candidature, le projet linguistique et pédagogique du collège répondant pleinement à mes aspirations. J’ai été embauché comme documentaliste il y a presque 4 ans.

Comment j’ai découvert Calandreta Etudiant, j’étais proche du MED’OC, l’association occitane des étudiants Montpelliérains. Je baignais dans le milieu culturel occitan et je connaissais déjà bien les écoles Calandretas mais j’ai découvert le collège lorsque j’ai vu qu’il recherchait son nouveau documentaliste.

Ma fonction Je me partage à mi-temps entre mes 2 fonctions : documentaliste et enseignant. J’enseigne aux 6ème l’occitan, familles de langues ainsi que la techno. J’axe les cours familles de langues sur les diverses influences et passerelles  entre les langues romanes pour éveiller mes élèves à l’histoire et aux connections entre les langues et la richesse linguistique qui en découle.

Mes projets Depuis la rentrée, je travaille main dans la main avec Françoise Junod et un groupe d’élèves de différentes classes sur les ceintures de comportement. Les ceintures n’étaient plus adaptées et nous avons voulu associer les élèves à leur redéfinition. Nous travaillons à réévaluer les acquis, compétences et règles qui les régissent sous forme d’ateliers hebdomadaires.

Depuis 2 ans, j’accueille un stagiaire, François-Gabriel, qui a le syndrome d’Asperger. Il fait une formation professionnalisante pour devenir documentaliste. Il est présent 2 jours par semaine ; je suis responsable de sa formation et mon but est de l’aider devenir autonome dans son travail. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire